Coucou, nous revoilà!

Samedi 18 mars 2017

Après un mois passé à La Paz pour changer la pompe à essence du Pinz :12 jours de transport entre Fayetteville (Arkansas) et La Paz, 8 jours de tracasseries douanières et une semaine de carnaval où tout est fermé, nous repartons (presque) confiants.

 

Nous allons à Copacabana, petite ville sur la presqu’île de Tiquina sur le lac Titicaca. Le lac est magnifique vu de la route qui le surplombe, à condition d’être hors champ des détritus qui la jalonnent. Copacabana est une caricature touristique de cette région, haut lieu des traditions andines.

Au retour, bruit suspect, baisse de puissance moteur, arrêt d’urgence dans un champ en bord de route : c’est un piston éclaté par la rupture de 2 segments (les amateurs apprécieront).
Si vous reprenez le blog au début du voyage, vous retrouverez notre aller retour éclair à Aurillac pour récupérer des pièces détachées, suite à un autre bruit suspect, mais qui se révéla bénin à l’époque.
Eh bien, on les a utilisées ces pièces !

Notre bivouac piston pour 5 jours

 

Après 5 jours de boulot avec parfois pluie et froid , nous sommes repartis. A ce propos, si vous partez pour un long périple avec votre véhicule, et que vous hésitez entre prendre comme passager un musicien ou un mécano, vous prenez le mécano bien sûr.

Mais là, c’est la panne de trop. On décide de rentrer vers ceux qu’on aime. Ce sera le Pinz en container et nous en avion.

En attendant, le début du retour vers Montevideo nous réserve déjà de belles surprises.
Pour éviter de passer par El Alto et sa circulation infernale, on va faire un détour par une piste qui dessert quelques villages ; bien nous en a pris..

La jolie église de Pucarani

Le paysage coloré par les diverses variétés de quinoa

Et pour rejoindre Tupiza depuis Uyuni, on prend une piste qui, grâce à un chantier pharaonique de plus de 150 km, va devenir la plus belle route asphaltée de Bolivie.

Une réflexion sur « Coucou, nous revoilà! »

  1. Ouf content de vous revoir … Vraiment pas de bol avec toutes ces pannes .Bon retour pour le printemps à AURILLAC : les arbres sont en fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *